lundi, septembre 22, 2008

Premières impressions sur Omnisphère

Une banque de choeurs :


Omnisphère est arrivé et pour le moins le nouveau soft de Spectrasonics fait parler de lui sur les forums. D'où pour les Chroniques de la Mao, une évidence, il faut tester la bête. D'où ici un petit test mélangeant Omnisphère et la bank Ircam Solo Instruments. Cette dernière étant aisément reconnaissable puisque ce sont des timbres de cordes, de harpe et un peu de trombone. Le reste étant Omnisphere avec notamment au début un court extrait de choeur en huitième de ton.
Déjà, première impression, il faut pour utiliser Omnisphère confortablement une machine puissante et avec de la mémoire et de la place sur le disque dur car il pèse pas moins de 40 Gigas. Chez moi, je l'ai installé sur un Quad 6600 avec 2 Go de Ram et tournant sur Vista ainsi que sur un Quad 9300 avec 4 Go de ram et tournant sur windows Vista 64 bits. Bien évidemment, c'est sur cette dernière machine qu'il est le plus véloce. Ainsi, le plus lourd preset, avec de multiples samples ne dépasse pas 23% de la CPU du séquenceur et tourne aux alentours de 12 à 13% en CPU pour l'ordinateur. Les presets simples ne dépassent pas 2 à 3%. Et c'est très rapide en chargement, c'est quasi instantané.Ce ce qui est plus long, ce sont les presets avec de multiples samples, pour moi, dans ce cas, c'est deux secondes voire trois secondes mais pas plus.
Sinon, je suis vraiment satisfait. Au début, j'ai été un peu inquiet, car il y a des sons qui sont très tape à l'oeil et qui seront quasiment inutilisables, quoique, découpés, pourquoi pas ? Ceci étant, comme le faisait remarquer un des membres du forum d'Audio Fanzine, Garella, il y a des multi qui sont sont surprenants mais tres novateurs quelque part, provocateurs d'idées nouvelles, de compos...
Mais il y a aussi des choses superbes. Chaque jour, je découvre des possibilités nouvelles.

Je vais oser une définition strictement personnelle, car utiliser ce type de soft comme Omnisphère est une première pour moi. Je travaille essentiellement avec des synthés virtuels ou des outils comme Max Msp, Csound et autres Open Music, mais jamais jusqu'alors avec samples. J'ai franchi le pas tout récemment avec la banque Ircam Solo Instruments et ça m'a donné envie de poursuivre un peu plus loin cette expérience sans aller à prendre une méga bank, qui de toute façon ne me correspondra pas.

Donc, Omnisphère va tout à fait dans le sens de ce que je souhaitais, et pour moi, c'est une sorte de couteau suisse, avec un système hybride samples et synthèses. La synthèse étant quand même le parent pauvre du soft. J'ai même l'impression d'avoir quelques soucis avec. J'ai eu deux trois montées délirantes de CPU et je me demande si ça ne vient pas de là. Mais bon, ce n'est pas cet aspect là qui m'intéresse. C'est plutôt le côté samples. Bon, il y en a qui ne m'intéresse pas du tout, et dont je me demande même ce qu'on peut en faire. On a un peu l'impression que Spectrasonics a fait des samples pour des raisons de marketing. Ceci étant, il y a de très belles choses exploitables, avec une qualité sonore indéniable.
Mais pour moi, si je devais retenir une des banques, c'est sans conteste celle des choeurs. Argghh, je peux faire des effets de choeurs contemporains en huitième de ton... Et même chose pour les cordes, d'où la possibilité de faire des masses sonores qui évoluent imperceptiblement.
Bref, je ne regrette pas cet investissement qui complète bien la banque Icarm Solo Instruments.

Je mets quelques copies d'écrans du soft. D'autre part, petite précision, Omnisphère ne s'utilise pas en standalone, il doit être inséré dans un séquenceur.


Le moteur :


















La fenêtre des effets :

















Le mixer :

















Le mode stack :

4 commentaires:

ptilou a dit…

Oh ! et quelques mp3 avec des sons de patches qui sonnent bien ? ce serait bien...

Merci de ce cpte rendu.

deb7680 a dit…

Merci pour le commentaire. Les sons vont venir prochainement.

Leo a dit…

Oui, je suis d'accord, des sons, ça serais encore mieux, merci

ptilou a dit…

L'ennui ! c'est que cet outil est bien tentant... gros risque !!!
;-)