samedi, octobre 11, 2008

Une petite démo sonore avec Omnisphere



Après cette première démo qui utilisait la voix du poète Claude Beausoleil avec lequel je travaille, Omnisphere et Ircam Solo Instruments, voici, une seconde, cinéma, qui reprend très partiellement la première démo mais avec plus de timbres d'Omnisphere.
Le problème d'Omnisphere, c'est qu'il y a 40 Go de samples et de patchs, dont ceux d'Atmosphere - avec une qualité améliorée selon les utilisateurs - et que c'est long à découvrir. Et puis, effectivement, notamment comme quelqu'un comme moi qui n'a jamais travaillé avec ce type de matière sonore, que l'on peut réaliser soi-même (j'ai des effets de cordes vrillées avec le vibrato de ma Fender et obtenus avec le GT6 dont je ne suis pas peu fier) en mélangeant les softs, on se demande ce que l'on va faire avec.
D'évidence, c'est très orienté Sound Design ou musique de films. Honnêtement, ce n'est quand même pas la révolution annoncée à grand renfort de marketing. Il fallait s'en douter. Il y a toujours un décalage entre la réalité et les annonces commerciales.
Ceci étant, le son est superbe, peut-être trop d'ailleurs. Mais il est évident qu'il y a des tas de possibilités et que l'on peut réaliser d'étonnants alliages sonores. Pour ma part, ce qui m'intéresse, dans la mesure où je découvre la musiques de films pour une amie cinéaste professionnelle, Patricia Bardon, ce type d'outil me manquait, j'ai ainsi une grosse banque de samples à disposition dans laquelle je vais piocher et que je vais m'empresser de découper, de tronçonner.
Côté synthèse, c'est encore moins la révolution, je préfère les synthés virtuels. Par contre, cela peut servir d'appoint et puis il y a deux ou trois choses sympas. Mais je n'irais pas perdre du temps à faire du son avec. Et je l'ai déjà dit, créativement et intellectuellement parlant je me sens beaucoup plus d'affinités avec la banque Ircam Solo Instruments que je commence à maîtriser. Ceci étant, pour revenir à la démo, j'ai repris une partie de ce que j'avais fait mais je l'ai bien remanié. J'ai fait ça dans l'esprit d'une musique de film, avec des atmosphères, des ruptures. Dans la première partie, il y a un ajout de la voix de Claude Beausoleil traitée dans l'Ems Avs, et des cordes de l'Ircam Solo Instruments. Et à partir de 6'51 c'est totalement de l'Omnisphere. Avec une série de samples que j'ai découpé et inséré de façon que cela soit relativement fluide et cohérent.

5 commentaires:

ptilou a dit…

Merci de ces éléments de sons et de ces opus... cela permet de se faire une idée au delà des vidéos dithyrambiques de chez Omni.
J'adore ce moment où l'on découvre un instru avec de nouveaux timbres et de nouvelles possibilités...
sensation de créativité décuplée... en tout cas vu de mon pti niveau de pratique passionnée

J'ai écouté tes opus en branchant le macbook sur ma chaîne (Cabasse chaloupe). Même en compressé cela sonne et l'espace stéréo est excellent...

ptilou a dit…

Les réverbes sont bonnes !
sont ce celles de Omni ? où les tiennes ? genre plug à convolution ?

deb7680 a dit…

Oui, tout à fait, l'espace stéréo est excellent.
Concernant les réverbes, ce sont bien celles d'Omnisphere.
Sinon, désolé, ta troisième remarque a disparu dans l'envoi. Peux-tu la renvoyer si cela ne te dérange pas.

Patrick W a dit…

Salut Deb,
je découvre après un break ce blog... qu'est ce que c'est que ce Ircam solo instruments, une banque d'échantillons?

deb7680 a dit…

Salut Patrick,

Content de te lire. Oui, c'est une banque d'échantillons enregistrés par des musiciens qui travaillent avec l'Ircam, dont ceux de l'ensemble Intercontemporain.
On la trouve ici :
http://www.univers-sons.com/sons/uvipsc01.html

Tu peux écouter les exemples ici :
http://www.uvisoundsource.com/ircam-solo-instruments/product_info.php/products_id/40/demo/audio ou
http://www.univers-sons.com/player/player.php?id=3734